grands prématurés
Santé bébé & maman

À quelles pathologies sont exposés les grands prématurés ?

La grossesse est un moment complexe dans la vie d’une mère et de sa future progéniture. Même si des progrès médicaux sont réalisés chaque jour dans la prise en charge des femmes enceintes et la prévention des maladies pouvant les empêcher de mener leur grossesse à terme, des risques de donner vie à un grand prématuré existent. Pour mieux vous préparer à affronter cette situation, découvrez ce que vous devez savoir sur les pathologies et les séquelles auxquelles sont exposés les grands prématurés.

Qu’est-ce qu’un grand prématuré ?

grossesseUne grossesse arrive à son terme au bout de neuf mois. Lorsque le bébé nait avant la date prévue d’accouchement, on parle de prématurité. Il existe plusieurs stades de prématurité, la grande prématurité est atteinte quand le nourrisson nait avant la 31e semaine de grossesse.

L’accouchement prématuré peut être d’origine accidentelle ou interventionnelle. La prématurité accidentelle peut survenir à cause des addictions à un produit nocif, des IVG répétées, de l’activité professionnelle, des extrêmes d’âge, des conditions socio-économiques… Elle peut aussi se produire sans cause apparente.

Dans le cas de la prématurité intentionnelle, l’interruption de la grossesse se fait pour des raisons médicales. Les prématurés subissent des conséquences à long terme à cause des pathologies qu’ils développent.

Les pathologies immédiates

Après la naissance, les bébés prématurés sont incapables de réguler leur température. Pour leur éviter de tomber en état d’hypothermie, il faut les mettre sous couveuse. Cet appareil recrée et maintient l’environnement utérin dont le bébé a besoin pour suivre son développement. À cause de la faiblesse de leur barrière cutanée et du peu d’activité des cellules, il développe des infections dues aux soins invasifs et continus qu’il reçoive.

Les problèmes respiratoires surviennent à cause des poumons qui ne sont pas encore matures pour gérer les apports en oxygène. Le système digestif immature, les neurones et le canal artériel peuvent être attaqués par des maladies en fonction du stade de prématurité. Les prématurés de 27 semaines peuvent donc développer diverses séquelles avec le temps.

Les pathologies à long terme

rechercheLes recherches ne permettent pas encore de dire avec exactitude les pathologies que développeront à terme les grands de prématuré de 7 mois par exemple. Les conséquences de la grande prématurité englobent la paraplégie due à un handicap moteur ainsi que des difficultés motrices. 35 % des prématurés ayant un poids de 1500 g à la naissance voient ces troubles moteurs transitoires se dissiper au terme de la première année.

D’énormes problèmes intellectuels peuvent aussi survenir, il cause des troubles d’acquisition de la coordination. Les cas les plus graves de troubles moteurs comme la paralysie cérébrale a pour cause les lésions des voies motrices. Ils sont liés à des troubles sensoriels qui englobent une surdité totale ou partielle. Ces derniers n’affectent cependant que 0,6 % des grands prématurés.

Des problèmes métaboliques peuvent naitre tels que le diabète et le HTA. Tous ces soucis augmentent les risques de ré-hospitalisations pendant la 1ère année. Pour y faire face, un suivi médical en néonatologie est mis sur pied des programmes de réanimation, de couveuse et de soins intensifs afin de permettre au bébé d’avoir un développement harmonieux.

Leave a Reply

Required fields are marked*