baby blues
1ère année de bébé

C’est quoi le baby blues ?

L’arrivée d’un bébé est généralement un moment de bonheur. Les mères fières de leur progéniture prennent des heures pour les observer et imaginer le futur qu’ils pourront avoir. Mais, cette suite de moments mielleux n’est pas le partage de toutes. Certaines mères suite à leur accouchement se retrouvent aux prises avec des sentiments de tristesse et de peur. C’est ce qu’on appelle communément baby blues qui est une réalité pour nombre de jeunes mères. Découvrez les symptômes du baby blues et saisissez la différence avec la dépression post-partum.

Définition du baby blues

Le baby blues par définition est une sorte de mélancolie qui apparait entre 3 à 10 jours après la mise au monde de bébé. Elle peut s’étendre sur plusieurs journées. Pendant cette période, une succession de sentiments positifs et négatifs prennent le dessus. Vous vous retrouvez à osciller entre moment de joie et instant de peur. Pendant ces moments d’anxiété, vous vous sentez abandonné et déprimé.

Chez de nombreuses mères, cet épisode peut passer inaperçu. Le baby blues touche aussi les pères. Face aux nouvelles responsabilités, ils angoissent et ne savent pas comment gérer leur anxiété. Si le baby blues maternel est souvent très reconnu, les pères pour leur part sont moins compris, car on les pense plus résistants et moins impliqués.

Cette angoisse peut naitre d’une sensation de mise à l’écart du duo mère-bébé. Les symptômes de ce trouble divergent d’une personne à l’autre et couvrent la mélancolie, les sautes d’humeur, les insomnies, les difficultés à se concentrer, la perte d’appétit…

Causes du baby-blues

baby-bluesLe baby blues peut survenir à cause de facteurs multiples, certains sont d’origine physique. Il peut s’agir de problèmes hormonaux dus à des modifications d’hormones qui permettent au corps de quitter la grossesse et passer à l’allaitement. Il peut aussi s’agir de changement d’ordre physique, en effet après 9 mois à sentir votre bébé évoluer dans votre ventre, un sentiment de vide peut apparaitre.

Des soucis émotionnels peuvent causer le baby blues, les responsabilités accompagnant la naissance d’un bébé peuvent faire naitre de l’anxiété. De même, la fatigue liée à l’accouchement, les nuits courtes et les visites peuvent porter un coup au moral.

Gestion du baby blues  

Vous l’aurez sans doute compris, le baby blues n’est en aucun cas une maladie, elle disparait dès que les causes qui ont provoqué son apparition disparaissent. Ainsi, dès que les hormones se stabilisent, et ce, sans traitement médical, cette alternance de haut et de bas finit aussi par s’arrêter.

En cas de baby blues, sachez que faire, mettez en avant des principes qui vous permettront de profiter de votre enfant tout en ayant du temps pour vous-même. Reposez-vous autant que possible et évitez de penser à des choses négatives. Entourez-vous de personnes positives et ouvertes qui vous permettront d’avancer.

Si cet état dépressif se prolonge et tend à gagner en intensité, il ne s’agit plus de baby blues, mais bel et bien d’une dépression post-partum. Cette dépression peut survenir au bout de 6 mois après l’accouchement et s’étendre sur plusieurs mois ou une année.

Leave a Reply

Required fields are marked*